Blocage des carrières Lafarge/GSM (Saint-Colomban) + Plateforme Océane

Mis a jour : le mardi 22 juin 2021 à 21:16

Mot-clefs: Ecologie Resistances
Lieux: saint-colomban

Hello ! Un petit compte rendu des actions à Saint-Colomban. Il était tôt, on était chauds :

"Depuis 7h du matin, les carrières GSM et Lafarge de Saint-Colomban sont à l’arrêt. En approchant par le bocage et à l’abri des haies, environ 150 d’activistes des Soulèvements de la Terre ont réussi à contourner le dispositif de la gendarmerie et atteindre l’entrée du site Lafarge.

Sur place, les grilles de Lafarge et GSM Granulats étaient fermées préventivement et des gendarmes déployés pour empêcher les intrusions. L’Etat protège les bétonneurs et les maraîchers industriels. Les sites ne fonctionneront pas aujourd’hui et les machines resteront à l’arrêt. Muni-e-s de bouées pour se baigner dans les bassins des carrières, les militant-e-s sont venus protester face aux volontés d’agrandissement des carrières : les blocage se multiplieront pour empêcher la prédation des géants industriels sur l’agriculture paysanne. D’autres actions sont prévues dans les semaines à venir et empêcheront tout début de chantier d’extension en retournant notamment sur les carrières. Les deux carrières sont sur le point de s’agrandir en contradiction avec le SCOT du Pays de Retz. Ce dernier a défini en 2013 des Espaces Agricoles Pérennes pour une durée de 20 ans. Ils permettent aux exploitations agricoles de voir l’avenir en étant certain que le sol n’aura pour seul usage que l’agriculture. Les carrières de Saint-Colomban sont entourées de ces Espaces Agricoles Pérennes…

En parallèle, un blocage s’est déployé devant Océane, la plateforme logistique du maraîchage industriel. Rejoints par la CGT et Solidaires, 42 tracteurs des agriculteur-ices et militant-e-s des Soulèvements de la Terre bloquent l’entrée du site. Aucun camion ne passera par la plateforme qui dessert habituellement les hypermarchés de la région. Dans la matinée, les groupes bloquant les carrières ont rejoint le piquet devant la plateforme Océane pour former un barrage festif. La demande en sable ne cesse d’augmenter, au rythme de la bétonnisation de la métropole nantaise et de l’extension des maraîchers industriels, qui utilisent le sable notamment pour produire de la mâche. Ces débouchés font des carrières de Saint-Colomban des sites stratégiques protégés par un lobbying intense. Cette action se déploie au terme de deux jours de rencontres et de discussions des « Soulèvements de la Terre » sur les terres agricoles de Saint-Colomban. Samedi, environ 300 personnes avaient marché jusqu’au centre-ville de Geneston pour protester contre l’extension des carrières et le maraîchage industriel.

La première saison des Soulèvements de la Terre connaîtra sa conclusion à partir du 29 juin en Ile-de-France avec une semaine d’actions de blocage contre les chantiers du Grand Paris. A cette occasion, plusieurs centaines d’activistes convergeront vers la capitale pour dire leur colère contre l’artificialisation des terres agricoles et la bétonnisation à outrance.

A bientôt Les Soulèvements de la Terre lessoulevementsdelaterre.org

Link_go https://lessoulevementsdelaterre.org/