https://blogs.mediapart.fr/: Piraterie d'Etat en Méditerranée

Mot-clefs: Répression Resistances antifascisme
Lieux:

Ce mercredi 5 octobre, le bateau des femmes pour Gaza a été victime d'un acte de piraterie dans les eaux palestiniennes. L'armée israélienne a arraisonné la nouvelle "flottille de la liberté", qui tentait de briser le blocus illégal de Gaza.

https://freedomflotilla.org, about, coalition-statements

https://www.facebook.com/FreedomFlotillaCoalition/

Ce projet est intégré à la Flottille de la liberté, collectif d’initiatives humanitaires contre le blocus de Gaza. Il a le soutien de diverses associations (AFPS, EuroPalestine, UJFP, etc.), partis politiques (GUE/NGL, etc.) et personnalités connues pour leur engagement en faveur de la paix, dont Christiane Hessel (veuve de Stéphane Hessel), Roger Waters, etc.

 Le soutien de Tania Gonzaléz, députée de "Podemos" :

 

La flotille est partie le 14 septembre de Barcelone, ville jumelée à Gaza depuis 1999 où un parc, nommé « Parc de la Paix de Barcelone », a été inauguré en 2005.

À bord du bateau se trouvent treize femmes, dont Mairead Maguire, prix Nobel de la Paix, Naomi Wallace, auteure américaine de pièces de théâtre, la parlementaire néozélandaise Marama Davidson, la Norvégienne Gerd von der Lippe, écrivaine et ancienne star sportive, Eva Manly, réalisatrice de documentaires et photographe, l’universitaire Marilyn Porter, la députée suppléante suédoise Jeannette Escanilla, Ann Wright, colonel de l'armée américaine à la retraite et ancienne diplomate qui a démissionné en 2003 en opposition à l'invasion de l'Irak.

« Nous pensons qu'à travers cette action organisée par des femmes, nous pouvons donner davantage de visibilité au rôle si important de la femme en Palestine dans la lutte pour la liberté. (…) Les femmes de Palestine ont toujours été très actives (...) comme les hommes étaient "opprimés" elles ont pris en charge les familles. (…) Ce sont elles qui ont maintenu l'espoir en vie », a déclaré à l'AFP l’une des organisatrices, Zohar Chamberlain, Israélienne résidant en Espagne.

Song for Gaza from Zaytouna-Oliva

http://www.haaretz.com/israel-news/1.745909

Vyara Gylsen, une porte-parole de l’opération « Bateaux des femmes pour Gaza » a précisé à Middle East Eye avoir perdu tout contact avec le Zaytouna (olive, en arabe) à 16 h (CEST).

« A 15 h 58 [CEST], le 5 octobre, nous avons perdu tout contact avec le Zaytouna et nous présumons que la marine d’occupation israélienne a commencé à l’attaquer et qu’il a été encerclé dans les eaux internationales ».

#SOS Women to Gaza

Avant leur départ, les militantes ont enregistré des messages-vidéos d’appels à l’aide dans l’éventualité d’une arrestation par Israël : ils sont ici.

Que fait l'ONU ? Rien...

Le bilan de Ban Ki-moon pour la Palestine : un échec sur toute la ligne !

Le second mandat de Ban Ki-moon en tant que secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU) se termine en décembre. Pour les USA et leurs alliés, il était l’homme idéal…

Bien sûr, il y aura toujours d’autres Ban Ki-moon. En fait, l’homme lui-même était une version relookée de son prédécesseur, Kofi Annan. La règle tacite mais sans équivoque à propos des secrétaires généraux des Nations Unis, est qu’ils doivent paraître assez affables pour ne pas être la cause de controverses internationales, mais aussi suffisamment souples face à l’influence disproportionnée des USA sur l’ONU, notamment au Conseil de sécurité.

[...]

Dans sa dernière visite en Palestine en juin dernier, Ban Ki-Moon a déclaré aux Gazaouis désespérés : « les Nations Unies seront toujours avec vous. »

Alors que des dizaines de milliers de personnes campent toujours sur les décombres de leurs propres maisons, sans possibilité de partir ailleurs ou de les reconstruire, sa déclaration est aussi peu mémorable que son bilan à la tête de l’ONU.

Ramzy Baroud | 29/09/2016 | Palestine chronicle

 

 

Lien Voir l'original ->